Mercredi 24 novembre 2021

Le développement de l’école numérique peut-il favoriser la continuité éducative ?

Les institutions identifient souvent le numérique comme un outil favorisant le lien entre l’école, les associations complémentaires et les familles : des espaces numériques de travail aux classes inversées, les propositions originales ne manquent pas qui visent à renforcer le lien entre les différents temps de vie et d’apprentissage de l’élève.

Pendant les deux dernières années scolaires, les confinements généralisés comme ceux, plus ponctuels et localisés provoqués par des fermetures de classe ont mis en lumière des inégalités structurelles qui pèsent sur les enfants et font barrage à l’égalité des chances. Dans ce contexte, enseignants et éducateurs se sont accordés sur l’extrême importance d’associer les parents et l’ensemble des acteurs éducatifs à la réussite scolaire des enfants.

En d’autres termes, les questions de co-éducation ont été positionnées au cœur des enjeux éducatifs.

Confrontés aux inégalités d’accès comme d’usage des outils numériques dans la sphère familiale, les enseignants ont inventé de nouvelles manières d’associer les parents et l’ensemble des acteurs éducatifs à la réussite scolaire et sociale des enfants. Mobilisant leur capacité d’ensemblier à l’échelle locale, les acteurs associatifs complémentaires de l’école publique ont favorisé le lien des acteurs entre eux, et mobilisé leur savoir-faire pour que confinements et restrictions sanitaires n’empêchent pas l’émancipation des enfants et des jeunes.

Pourquoi, et à quelles conditions le déploiement d’outils numériques peut-il favoriser la co-éducation ? Avec quelles dynamiques partagées entre acteurs institutionnels, enseignants, associations et parents d’élèves ?

Intervenants :

  • Céline Darnon, professeur de psychologie sociale à l’Université de Clermont Ferrand (Auvergne). Retrouver son interview sur le site d’Educatec-Tice.
  • Eunice Mangado Lunetta, Directrice déléguée de l’AFEV (association reconnue complémentaire de l’école publique)
  • Françoise le Lièvre, CPC de l’Académie de Paris, Membre de l’Association Nationale des Conseillers Pédagogiques (ANCP)
  • Marc SAGOT, Délégué général de l’AFINEF
  • Jérôme MOLES, Responsable du développement, Open Digital Education

Conseil Départemental des Yvelines & Ville de Clamart

2 collectivités témoignent de leur projet numérique

 

Venez découvrir les projets d’équipement individuel mobile pilotés par l’opérateur « Seine-et-Yvelines Numérique ». Les équipes Education Econocom sont fières d’accompagner ces projets depuis leur lancement.

Nous aurons le plaisir d’accueillir Cécile Dumoulin, Vice-Présidente déléguée au Collège et au Numérique Scolaire au conseil départemental des Yvelines ainsi que Iman El Bakali, Maire adjointe à la ville de Clamart, Déléguée aux Affaires scolaires et au Projet Éducatif.

Le département des Yvelines a lancé en 2015 un projet pilote d’équipement individuel mobile sur 17 collèges, représentant environ 11 000 iPad déployés. Durant le confinement, et pour assurer l’accès à l’éducation, le Département des Yvelines et son opérateur Seine-et-Yvelines Numérique ont mis à disposition des collèges plusieurs milliers de tablettes numériques. Et dès décembre dernier, Seine-et-Yvelines Numérique a anticipé une nouvelle fermeture des écoles en mettant à nouveau à disposition des 116 collèges des départements, une vingtaine de tablettes au minimum pour chaque établissement. Depuis septembre, 5 000 tablettes supplémentaires ont été distribuées.

Il est maintenant question de généraliser l’équipement individuel à l’ensemble des collégiens et de l’étendre aux élèves de CM1/CM2 dans de nombreuses villes des Yvelines.

La Ville de Clamart a lancé il y a maintenant 2 ans un pilote d’une centaine d’équipements individuels mobiles en mode partagé.

Forte de cette première expérience, elle a décidé d’accélérer la mutation numérique de ses écoles en dotant d’un iPad l’ensemble de ses élèves du primaire en 5 ans. Au final, cela représentera un projet de 4000 tablettes déployées pour 3500 élèves, 180 enseignants et 50 agents du périscolaire.

Animateur : 

Louise TOURRET

Journaliste Spécialiste des questions d’éducation

Productrice radio

Intervenants :

Cécile DUMOULIN

Vice-Présidente déléguée aux Collèges et au Numérique scolaire

CONSEIL DÉPARTEMENTAL DES YVELINES

Iman EL BAKALI

Maire adjointe à la ville de Clamart, déléguée aux Affaires scolaires et au Projet Éducatif

VILLE DE CLAMART

Stéphane PROUST

Directeur Numérique pour l’Éducation et les Solidarités

SEINE ET YVELINES NUMERIQUE

Ressources éducatives libres pour et par les enseignants : décollage imminent ?

En 2019, l’Unesco préconisait les recommandations suivantes sur les Ressources éducatives libres (REL) :
– Renforcer les capacités des parties prenantes pour créer, consulter, réutiliser, adapter et redistribuer les REL
– Élaborer des politiques d’accompagnement
– Favoriser un accès effectif, inclusif et équitable à des REL de qualité
– Favoriser la création de modèles de durabilité pour les REL
– Promouvoir et renforcer la coopération internationale

Où en sommes-nous aujourd’hui et tout en particulièrement dans le système éducatif français ?https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000373755/PDF/373755eng.pdf.multi.page=11

Animateur :

Une table ronde animée par Alexis Kauffmann, chef de projets logiciels et ressources éducatives libres et mixité dans les filières du numérique à la DNE du MENJS

Intervenants :

Caroline d’Atabekian

Professeure et formatrice de lettres, développeuse, co-fondatrice du Café Pédagogique et fondatrice de Weblettres, coordinatrice aux Cahiers pédagogiques

Margarida Romero

où elle a mis sur pied le Laboratoire d’Innovation et Numérique pour l’Education (LINE), professeure des universités à l’Université Côte d’Azur une unité de recherche en sciences de l’éducation

Colin de la Higuera

Enseignant chercheur en informatique à l’Université de Nantes et au Laboratoire des Sciences du Numérique de Nantes, titulaire de la Chaire Unesco en Ressources Educatives Libres et Intelligence Artificielle à l’Université de Nantes

L’hybridation, futur de l’Éducation ?

Lors de cette table ronde, plusieurs Directeurs de l’Innovation de grandes écoles et Universités telles que Sciences Po partageront leur point de vue sur l’avenir de l’Éducation. Ils partageront également leurs expériences de déploiement de la solution Zoom et des projets réalisés avec cette technologie.

Modérateur:

  • Sébastien BORGNAT

Intervenants :

  • Etienne AUBOURG – CIO Advisor, ZOOM
  • Jean-Pierre BERTHET – Directeur délégué au numérique, SCIENCES PO
  • Olivier LAMIRAULT – Directeur Innovation & Technologies Educatives, EM NORMANDIE BUSINESS SCHOOL
  • Patrick DE CARNÉ – Qualité & méthodes, UNIVERSITÉ DE PARIS

Jeudi 25 novembre 2021

Outillage numérique des écoles et des familles : A quelles conditions réussirons nous l’école numérique ?

Depuis le premier avatar du plan numérique pour l’école en 2014, les politiques publiques nationales et locales ont fait de l’équipement des lieux éducatifs un des leviers majeurs en faveur du développement de l’éducation au et par le numérique. Malgré l’importance des engagements financiers comme de la volonté des acteurs politiques, éducatifs et techniques locaux de faire vivre ces dynamiques, leur effet est resté jusqu’à aujourd’hui contesté. Ainsi, le dernier rapport de la cour des comptes sur le sujet (publié en juillet 2019) titrait-il sévèrement : « Le service public numérique pour l’éducation : un concept sans stratégie, un déploiement inachevé ».

Qu’a-t-on appris de ces années de développement ? A-t-on su tirer les leçons des plans numériques précédents ? A quelles conditions le développement de l’équipement numérique des écoles peut-il contribuer à l’évolution des compétences et à la réussite de tous les enfants et élèves ? Inscrit dans le cadre du plan de relance, les derniers appels à projets et appels d’offres (« pour socle numérique de base dans les écoles », TNE) constitueront-t-ils un levier positif pour parvenir à ces résultats ?

Intervenants :

  • Audran le Baron, directeur de la Direction du Numérique pour l’Education, Ministère de l’éducation nationale
  • Rozzen Merrien, Présidente de l’ANDEV (Association nationale des directeurs éducation des villes), Directrice générale adjointe de la ville de Noisy le Sec
  • Jean François Cerisier, Professeur des universités, Université de Poitiers, Directeur du laboratoire Techné. Retrouver son interview sur le site d’Educatec-Tice.
  • Anne-Charlotte Monneret, Déléguée générale EdTech France

2021 : Qu’attend-on encore du numérique à l’école ?

 

Résorption de l’échec scolaire et individualisation des apprentissages, école inclusive, école à distance et accès facilité au savoir : malgré des promesses apparemment illimitées, le développement de l’école numérique n’a jusqu’ici pas conduit à la révolution annoncée. Plus largement, de la smart city (qui promet la fin de la pollution des villes et des embouteillages) aux applications pour favoriser la diffusion des vaccins et enrayer l’épidémie (…) Alors que le rapport du GIEC vient interroger nos modèles de développement, il semble à la fois ne pas exister de problème qui ne trouve sa solution numérique et ne pas exister de solution numérique capable (à elle seule ?) de résoudre ces problèmes. Est-ce simplement une question de temps avant que l’évolution technologique conduise aux révolutions promises ? Ou bien au contraire, en attendons-nous trop de ces outils ?

Que peut réellement le numérique et par extension le numérique éducatif, et qu’attendre des évolutions technologiques pour résoudre les difficultés auxquelles notre école est confrontée ? Quels enjeux éthiques et citoyens autour du numérique éducatif ?

Dans ce grand débat, Educatice vous propose de prendre un peu de hauteur de champs, d’élargir la focale, d’interroger notre rapport au numérique éducatif et d’affronter autrement la question du numérique à l’école.

Dans ce grand débat, Educatice vous propose de prendre un peu de hauteur de champs, d’élargir la focale, d’interroger notre rapport au numérique éducatif et d’affronter autrement la question du numérique à l’école.

Intervenants :

  • Marie Caroline Missir, Directrice générale du réseau CANOPE
  • Gérard Giraudon, Conseiller du Président de l’INRIA en chargé des questions d’éducation et numérique
  • Jean-Michel Le Baut, Professeur de lettres et formateur Resentice (Académie de Rennes), membre du bureau de l’AFEF

Vendredi 26 novembre 2021

En quoi le numérique interroge-t-il la forme scolaire ?

Réforme du bâti et architectures de classe, intelligence collective et travail collaboratif, Individualisation des équipements et des usages, équipement numérique des classes, nouvelles pratiques à l’école et à la maison : le développement du numérique éducatif remet en cause les pratiques pédagogiques installées. Encore davantage, les deux dernières années scolaires ont été le théâtre de moments de classe imposées totalement ou partiellement à distance (classes hybrides). Inspirés ou au contraire interrogés par les atouts et limites de ces pratiques, la communauté éducative dans son ensemble est aujourd’hui fortement engagée pour (re)penser la forme scolaire.

Comment / faut-il repenser nos espaces d’apprentissage et nos salles de classes ? Entre temps d’apprentissage en classe et école à la maison, à quelles conditions réussir l’hybridation de l’école ? A l’heure de la nécessaire transition écologique, comment faire pour que cette numérisation de l’école ne signifie pas à l’inverse une déconnexion avec les enjeux du présent et du futur ?

Intervenants :

  • Florent Pasquier, enseignant chercheur en sciences de l’éducation, INSPE Paris
  • Christophe Caron, chef de projet Archiclasse (forme scolaire), Ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse
  • Sandrine Bourrain, Enseignante (Académie de Grenoble), co-auteure de l’ouvrage « Le corps au coeur des apprentissages » (PUG, 2021), membre du collectif Corps Enseignant Corps Apprenant
  • Laurent Jolie, Cofondateur de l’entreprise Lalilo

Isabelle Dufrêne

Membre du Future Classroom Lab – Professeure des écoles
École des Marronniers – Meaux

Les enjeux éthiques en matière de données d’éducation

L’Éducation nationale produit un très grand nombre de données liées à la vie scolaire, aux évaluations et aux résultats des élèves, aux travaux et aux devoirs qu’ils réalisent. Une grande variété de données numériques personnelles sont ainsi collectées, stockées et font l’objet de traitements par une multitude d’acteurs : écoles et établissements scolaires, services académiques, collectivités territoriales, partenaires privés fournissant des ressources pédagogiques et services numériques.

Le secteur du numérique éducatif ouvre un nouveau champ des possibles pédagogiques par le recueil, l’analyse et l’exploitation des données d’éducation. Ces potentialités nouvelles doivent d’abord être au bénéfice des élèves et de leurs familles, des professeurs, des chercheurs en éducation mais doivent aussi éclairer le pilotage du système éducatif.

Pour atteindre ces objectifs, le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports élabore une gouvernance des données pour en garantir un meilleur traitement, collecte, circulation et valorisation.

En complémentarité avec le délégué à la protection des données (DPD) et l’administrateur ministériel des données (AMD), les inspections générales du ministère, la direction des affaires juridiques (DAJ), la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (Depp), la direction du numérique pour l’éducation (DNE), le Comité d’éthique pour les données d’éducation a pour missions de conduire et développer la réflexion sur les aspects éthiques associés à l’utilisation des données d’éducation, afin de garantir un juste équilibre entre valorisation et protection de la donnée.

Intervenants :

  • Le Comité d’éthique
  • Le Délégué à la Protection des données
  • L’Administrateur ministériel des données
  • La CNIL
  • Les Edtechs

Google et le monde de l’Éducation

Google vous invite à mieux comprendre sa mission dans le monde de l’Éducation, à découvrir son offre ainsi que des exemples d’usages en France et en Europe. C’est également l’occasion de montrer comment les possibilités de contrôle offertes par nos solutions aident les établissements à répondre à leurs exigences réglementaires de protection des données.

Une table ronde, animée par Imad Bejani, proposera des retours d’expérience d’établissements publics et privés, sur l’usage de Chromebooks et de Workspace pour Education dans le cadre de projets pédagogiques.

Animateur :

  • Imad BEJANI – Président Exécutif – LAFFITTE EDUCATION

Intervenants:

  • Rebecca BIRNBAUM – Responsable France – GOOGLE FOR EDUCATION
  • Yann PADOVA – Avocat Partner, ex Secrétaire Général CNIL – BAKER & MCKENZIE
  • Ghislain DOMINÉ – Consultant pédagogie – GOWIZYOU
  • Gonzalo ROMERO – Responsable Espagne – GOOGLE FOR EDUCATION
  • Didier DAVOINE – Maire adjoint en charge du numérique – VITRY-EN-ARTOIS
  • Maryse DUEZ – Maire adjointe en charge de l’éducation – VITRY-EN-ARTOIS
  • Thomas DUPUY – Professeur et chef de projet numérique – COLLÈGE ST-JOSEPH LE MANS
  • Daniel PRETTO – Chef d’établissement / Directeur Coordinateur – COLLEGE SAINT-JOSEPH LE MANS
  • Servane HOUSSIN – Professeur de Lettres – COLLEGE SAINT-JOSEPH LE MANS
  • Laure LIBEAUT – Professeur de Mathématiques – COLLEGE SAINT-JOSEPH LE MANS
  • Lucie LACROIX – Etudiante – COLLEGE SAINT-JOSEPH LE MANS
  • Louis BEAUSSANT – Etudiant – COLLEGE SAINT-JOSEPH LE MANS
  • Joséphine PORTE – Etudiante – COLLEGE SAINT-JOSEPH LE MANS
  • Arthur DA FONSCECA – Etudiant – COLLEGE SAINT-JOSEPH LE MANS

EdTech : La souveraineté éducative française en danger ?

Alors que deux ans de crise sanitaire ont enfin permis à la Edtech de prendre son envol, la domination et l’emprise des acteurs étrangers interrogent sur la capacité de la France de préserver sa souveraineté éducative. Quels sont les enjeux financiers et technologiques et les limites du déploiement de solutions numériques dans l’enseignement scolaire et supérieur pour les acteurs hexagonaux ? Comment les acteurs internationaux se positionnent dans le système éducatif français.

Intervenants :

Anne-Charlotte Monneret

Directrice générale d’EdTechFrance

Marie-Christine Levet

Présidente d’Educapital

Baptiste Auber

Account Executive – Higher Education

Zoom Video Communications